Tuto

Passepoil maison – l’aventure…

…ou comment ne plus galérer avec un bout de tissu et de la ficelle.
J’ai acheté de la ficelle pour passepoil qui me paraissait un peu épaisse, mais soit, la vendeuse me dit que c’est ça, donc je prend. Au final, elle s’avère très molle, difficile à plaquer contre le pied à fermeture éclair. Je choisirai autre chose la prochaine fois, peut être de la queue de rat, parait que c’est bien pour ça !

J’aime de moins en moins les passepoils et biais que je trouve en mercerie, la plupart du temps ils ne sont pas en coton ou avec un faible pourcentage, alors pour mon châtaigne, j’ai décidé de faire mon premier passepoil maison. J’avais déjà fait un biais, tout s’était bien passé, alors j’ai récidivé, avec la contrainte d’y ajouter une ficelle, un cordon ou tout autre boudin fin et long – hum pas de commentaire !

Des tutos de passepoil il y en a déjà pas mal, mais j’ai eu envie de vous en faire un, en espérant que ça en motive quelques unes d’entre vous. (Si tu as peur des maths, ne t’en fais pas, lis la phrase en gras un peu plus bas, et tu n’auras rien à faire !!!)

Toutes les marges de couture sont de 5mm et comprises dans le calcul.

Pour commencer, découpes un carré, jusque là c’est simple! Seulement il faut savoir quelles sont les dimensions de ce carré. On va faire chauffer les calculettes, z’êtes prêtes ?

Ce qu’il faut connaître avant de couper le carré :

  • La longueur de biais/passepoil nécessaire (ou plus si tu as du temps à perdre ou que tu veux préparer des kms de biais d’avance pour remplir un peu plus ton stock), que l’on va appeler L (grantel).
  • La largeur du biais/passepoil nécessaire, appelée l (petitel). Attention, pour le biais, la largeur nécessaire, c’est bien la largeur totale du biais avant la douce et très agréable étape du pliage (soit entre 3,5 cm 4 cm pour un biais de 1cm de large)!

Maintenant nous appelons X (grantix) le côté du carré à découper.

Grandtix est égal à la racine carrée du produit de grantel et petitel !

Ca y est tu es perdue ?

Je te l’explique comme c’était écrit sur ton cahier de maths (du collège) :

X = √( l *L).

Attention ça se corse, nous arrivons à la formule, si tu n’aimes pas les formules, respires, tout va bien se passer 😉

Je voulais ajouter un formule de calcul automatique, mais sans payer sous wordpress c’est un peu complexe, en tous cas je sais pas faire. Tu peux donc copier/coller cette ligne dans la barre de recherche de ton navigateur internet (ça marche avec firefox, je n’ai pas testé avec les autres…), et le résultat apparaitra tout seul: « sqr(l*L)= » ne copies pas les guillemets, et changes l (petitel) et L (grantel) par les valeurs qui te conviennent.

BRAVO !!! Tu obtiens donc la valeur X (grantix) qui correspond au côté de ton carré.

wpid-wp-1440398048285.jpg

Une fois ce superbe carré découpé, tu peux t’essuyer le front, ce qui suit est une partie de plaisir nécessitant juste un peu de temps. Découpes ce carré selon sa diagonale (dans le biais quoi !), tu peux la marquer au fer, ou avec une règle et un crayon ou une craie (ou… ce que tu utilises pour marquer tes tissus).

Superposes endroit contre endroit les 2 triangles obtenus. Attention, les marges de coutures sont de 5mm, penses donc à décaler tes 2 triangles de 5mm du bord, pour que les tissus soient bien alignés une fois cousus. (Sinon, fais l’erreur, tu auras le plaisir de comprendre le décalage, de découdre et de refaire la couture ! 😀 comment ça c’est ce que j’ai fait la première fois ????!)

wpid-wp-1440398041254.jpg

wpid-wp-1440398030337.jpgUne fois les 2 triangles cousus, ouvres les et aplatis les marges de couture au fer, et découpes les « pointes » des marges de couture qui dépassent.

wpid-wp-1440398019034.jpgAttention, munis toi d’un stylo/crayon/craie… on va maintenant (enfin toi, parce que moi je l’ai déjà fait !) tracer des lignes dans le sens du biais du tissu. La largeur de ces lignes est égale à l (petitel), la largeur finale de ton biais/passepoil.

wpid-wp-1440398014237.jpgMaintenant tu vas te prendre un peu la tête pour ajuster les lignes de manière décalée. La fin de la première ligne va venir toucher le début de la deuxième (voir photo une fois cousu, là en dessous), tissu endroit contre endroit.

wpid-wp-1440398009582.jpgAttention l’épinglage et l’alignement des lignes est parfois un peu compliqué, si tu n’est pas à l’aise je peux te conseiller de marquer les 5mm de marge au fer, pour bien aligner tes lignes.

On obtient donc un cylindre.

Une fois que le cylindre a pris vie, et est en 3D, autrement dit, une fois que tu as fait cette couture, aplatis les marges de couture

wpid-wp-1440397994434.jpgCa y est, là c’est du gâteau, prends tes meilleurs ciseaux, et suis la ligne. Si tu as compris toutes les explications alambiquées, tu devrais avoir une seule ligne qui tourne tourne tourne tourne (attention la tête !) Un peu comme si tu enlevais la peau d’une orange pour en faire un serpentin qui sent bon dans ton salon !

wpid-wp-1440397988291.jpgUne fois découpé, te voila avec un long morceau de tissu découpé dans un biais PARFAIT ! Tires dessus pour admirer la souplesse du biais de ton tissu 😀

wpid-wp-1440397981902.jpgAllez allez on ne se démotive pas, il y a encore un peu de boulot. (ça reste entre nous, mais là c’est le bon moment de croquer un bon morceau de chocolat noir à 70%, de te faire un petit thé et de repartir de plus belle!).

Pour un passepoil, il suffit de plier le biais en 2 et de glisser la cordelette dans le pli. Y a plus qu’à faire chauffer la machine, l’équiper d’un pied pour fermeture éclair (ou si tu as d’un pied pour passepoil, mais comme j’ai pas je ne m’étendrai pas sur le sujet), et coudre à grands points le plus près possible de la cordelette. Si tu veux, tu peux tout épingler pour que ça ne bouge pas avant de coudre. Ensuite tu sais faire, c’est comme un passepoil acheté en magasin !

wpid-wp-1440398065441.jpg

wpid-wp-1440398059411.jpg

Pour le biais, soit tu as un petit ustensile pour faire le biais, soit tu plies le biais en 2 en marquant bien le pli au fer, et tu replies encore la moitié de chaque côté vers l’intérieur. Ou bien dans l’autre sens, tu plies les 2 côtés vers l’intérieur, et tu replies ensuite les 2 l’un contre l’autre…. Je ne suis pas sure d’être bien claire pour ces dernières explications.

Ce que je trouve dommage c’est qu’il y a pas mal de coutures sur des petites quantités de biais, alors autant en faire beaucoup d’un coup !!!!

N’hésites pas si tu as des questions, si rien n’est clair, si la racine carré t’effraie, à crier à l’aide dans les commentaires. N’hésites pas non plus à m’envoyer tes réalisations, et me dire si ce tuto t’a été utile.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Passepoil maison – l’aventure… »

Laisser un commentaire - il sera lu avec attention

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s