Femme

Du jersey au lac Pavin

Cousues il y a plusieurs semaines, le temps n’était pas très propice aux photos, donc ces 2 petites cousettes montrent le bout de leur nez seulement maintenant.

DSC_2495_eclaircieJ’ai bien dompté le jersey, et j’adore le coudre, enfin globalement le surjeter.

L’occasion des photos est venue le we dernier, soleil magnifique, ballade en moto jusqu’au lac pavin, (avec un passager qui fait que ma p’tite 500 traîne des roues). Bref, de jersey courtement vêtue sous mon équipement de moto, nous partons au soleil, et au détour d’un petit coin tranquille autour du lac pavin, je laisse l’équipement moto pour me dévêtir: place aux photos!!

– J’avais une folle envie de vous faire partager le avant/après moto/jersey, mais le photographe n’était pas de mon avis – DSC_2499_blog

Pas facile de prendre des photos avec le soleil qui se réverbère sur la glace.

Ah et, euh j’ai pas tout fait comme il faut, je n’ai pas mis une 2ème paire de chaussure dans mon sac, et c’est à dire que les chaussures de moto et la « aime comme mini », ça ne va pas vraiment ensemble…

DSC_2502_blog

Et si on en venait à la couture, hein?

La jupe est une Aime comme Mini de Aime comme Marie, on ne la présente plus, en jersey doublée de molleton, elle est courte mais chaude, je ne la quitte plus, si je pouvais je la mettrai tous les jours – bah il reste plus qu’à en coudre d’autres pour pouvoir la laver de temps en temps quand même –

Une deuxième est déjà sous la machine pour ma petite soeur, je vous la montrerai bientôt (pas ma petite soeur, la jupe).

Le T-shirt c’est une base de plantain de Deer&Doe, je dis une base puisque j’ai remonté le col pour un modèle bien chaud d’hiver et j’ai resserré la taille, donc à part les manches, il ne reste pas grand chose d’un plantain…

DSC_2503_blog

Le détail de la doublure que j’ai pris dans la couture d’ourlet au bas de la jupe.

DSC_2504_blog

Je me suis bien amusée à faire un ourlet rapporté en jersey bleu nuit à petites étoiles jaunes à l’intérieur de mon presque plantain, pour les ourlets des manches et du t-shirt.

Difficultés rencontrées: aucune pour la jupe

Un peu plus pour la réduction du col du plantain, que j’ai du coudre 3 fois (et découdre 2 fois). Pour la première fois, c’est tout de ma faute: j’ai découpé et cousu la bande d’encolure du plantain initial – no comment. J’ai ensuite cherché comment réduire la taille de la bande par rapport à l’encolure, j’ai donc trouvé différentes préconisations: réduire la bande de 20 à 25% par rapport à la longueur de l’encolure, je crois que j’ai pris 25%, bilan la seconde bande d’encolure était trop courte donc fronçait, mais pas des jolies fronces, donc rebelotte, après avoir décousu du fil noir sur du jersey noir, le truc qui t’arrache les yeux !

Puis n’ayant pas envie de coudre et découdre des bandes d’encolure toute la nuit, j’ai simplement calculé le ratio entre l’encolure et la bande d’encolure du plantain original: wahou ! J’ai été touchée par la lumière ce soir la !!! J’aurai voulu vous donner ce ration, mais en relisant tous mes gribouillis, je n’y comprends plus rien. Pour le prochain Plantain, promis je referai le ratio de réduction de col;)

J’y retourne, j’ai un caleçon en jersey à finir très vite avant départ en voyage de Mister J ce soir.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Du jersey au lac Pavin »

Laisser un commentaire - il sera lu avec attention

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s